Rapport du « Germoir de l’éducation à l’image inclusive »

Ce Rapport, publié par Retour d’image, est téléchargeable en cliquant iciVous accéderez au document après avoir complété un formulaire préalable d’inscription, qui nous permettra de vous identifier et d’éventuellement vous contacter durant la phase de développement du prochain outil.

Un rapport restituant les réflexions et pratiques actuelles pour une éducation à l’image inclusive

En France, lorsque l’on évoque la question de l’inclusion, les champs d’interventions les plus sollicités sont la culture et l’éducation. En 2015, il nous apparaissait que malgré des politiques volontaristes, l’éducation à l’image inclusive — c’est-à-dire une éducation au cinéma et aux arts de l’image et du son pour tous — était encore un travail en devenir impliquant des acteurs insuffisamment identifiés ou formés et un public en grand désir de cinéma encore à satisfaire. Pour cette raison, l’association Retour d’image a lancé un groupe de travail d’experts professionnels du cinéma et de sa transmission, le « Germoir de l’éducation à l’image inclusive». 

photo : les membres du Germoir lors d'une réunion de travail

Ce groupe a travaillé durant toute l’année 2017, à raison d’une journée de rencontres par mois, au repérage et à la conception des bases d’une publication destinée à réunir les références, les bonnes pratiques et des pistes de travail restant encore à développer, pour donner des repères aux professionnels de l’enseignement et du champ social souhaitant monter des actions éducatives de transmission du cinéma inclusives.

Les repères qu’ils ont posés proviennent de leur pratique du terrain, d’une part— la plupart des membres du « Germoir » étant des pédagogues—,  mais aussi d’échanges qu’ils et elles ont eus avec de nombreux acteurs expérimentés de ce secteur invités lors de leurs rencontres mensuelles.

Retour d’image a aujourd’hui le plaisir d’annoncer la parution du «Rapport» de cette année de travaux, qui a été rédigé à partir des synthèses écrites par les membres du Germoir, par Diane Maroger (fondatrice de Retour d’image à l’initiative de ce projet) sous la coordination éditoriale de Marie-Pierre Warnault (Présidente) et de Delphine Harmel (Secrétaire) avec l’appui de Jean Marc Cheminée (Editeur indépendant). L’équipe des rédactrices et toute l’association remercie Claire Bartoli, Marie Diagne, Marina Esnault, Olivier Marchal et Valérie Sourdieux pour leur participation, leurs documents de travail et leurs relectures dans la finalisation de ce document. En outre, les rencontres et la rédaction de ce rapport n’auraient pas été possibles sans les soutiens depuis 2016 du CNC, du Ministère de la culture, d’Arcadi-Passeurs d’image Ile-de-France, de la Fondation de France et de la Swiss Philanthropy Foundation ainsi que du Groupe Malakoff Médéric, que nous remercions également tous ici.

Les objectifs qu’avaient posés le Germoir et son comité de pilotage institutionnel dès le lancement des travaux étaient les suivants :

•  Compléter le guide PEAC « Parcours d’éducation artistique et culturelle » de l’Éducation nationale, afin de proposer un ensemble de repères pour les enseignants.

•  S’adresser également aux acteurs du champ social afin qu’ils puissent monter leurs projets d’éducation artistiques partenariaux dans les meilleures conditions, lorsqu’il y a des publics touchés par des handicaps en présence.

•  Permettre aux partenaires culturels de connaître et respecter les enjeux de l’inclusion culturelle mise en pratique sur le terrain dans de bonnes conditions.

•  Favoriser la naissance d’un cercle d’artistes intervenants compétents mûs par des valeurs communes, un désir de partage d’expérience et de transmission.

•  Travailler avec les acteurs et les associations porteurs des dispositifs scolaires d’éducation à l’image (Ecole et cinéma, Collège et cinéma, Lycéens et apprentis au cinéma) qui ont des plateformes ressources et un corpus de réflexion historiquement important. Imaginer et co-concevoir avec eux des outils de formation complémentaires de ceux existants pourra rendre les pratiques d’enseignement du cinéma plus inclusives, et ce Germoir a permis de les inviter une première fois autour de la table pour évoquer des pistes de collaboration.

Perspectives pour une plateforme de l’éducation à l’image inclusive

Ce rapport n’est pas une publication définitive mais contient des préconisations et pistes de réflexion réparties en six chapitres. Celles-ci donneront lieu au prochain chantier auquel se prépare aujourd’hui l’association : la création d’une plateforme de l’éducation à l’image inclusive en relation avec les plateformes pédagogiques d’éducation à l’image de référence.

L’outil s’adressera :

  • Aux artistes intervenants professionnels dans le domaine du cinéma, de l’image et du son.
  • Aux organismes relevant des secteurs de l’éducation, de la santé ou de la culture, sur le plan national ou territorial.
  • Aux Pôles de ressources pour l’éducation artistique et culturelle (PREACs), et aux pôles image.
  • Aux ministères de tutelle du secteur de l’éducation artistique et culturelle
  • Aux référents de structures demandeurs d’interventions :
  • directeurs d’établissements, enseignants du primaire, du secondaire, de classes cinéma ;
  • enseignants et responsables d’ULIS ou de SEGPA visant à améliorer le vivre ensemble avec l’ensemble de l’établissement lorsque les élèves scolarisés dans ces sections se trouvent isolés ;
  • référents d’associations et de structures d’accueil relevant du champ social (éducateurs, enseignants spécialisés, animateurs) ;
  • directeurs et médiateurs des lieux culturels (cinémas, cinémathèques, médiathèques, MJC…) ;
  • autres associations culturelles, festivals…